Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme : hémoroide
Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

La peur des vaccins

Écrit par Webmestre le Monday 14 January @ 19:14:49 - version imprimable

SereingueLes parents ont de plus en plus peur de vacciner leurs enfants.

WebMD part de ce lieu commun pour proposer un article de fond et chercher des réponses aux angoisses.

Parmi les motifs fréquemment évoqués figure la peur de « sur vacciner » ou « d'user » le système immunitaire des jeunes enfants. Comme le rappele l'article, les vaccins modernes sont bien plus précis que ceux du début du siècle et contiennent bien moins de motifs antigéniques.


Il est rappelé que la période de la petite enfance est la plus propice aux stimulations antigéniques.

En effet, pour des vaccins mis sous le feu des médias, comme celui de l'hépatite B, non seulement le rapport bénéfice-risque est très positif, mais le nombre de maladies auto-immunes imputables au vaccin est nul chez les jeunes enfants !

Si l'article parle beaucoup du lobby anti vaccination et du nombre d'antigène dans les vaccins modernes, il est dommage qu'il oublie de parler de ce qui va avec - le lobby « pro vaccination » (l'industrie pharmaceutique, qui peut vendre ainsi des médicaments « obligatoires » et remboursés) et les conservateurs des vaccins, qui seraient à l'origine de la plupart des problèmes.
On se souvient ainsi encore du thiomerçal, le derivé mercuré - on ne veut pas maintenant que les problèmes apportés par l'aluminium, le nouveau conservateur aux effets connus et inconnus, retombent sur la vaccination !

« En fait, il semble bien que la présence dans " ce groupe de scientifiques " de représentants des laboratoires pharmaceutiques ait fait traîner les décisions par un lobbying efficace. Ceux-ci n'ont pas intérêt à ce que la toxicité de l'hydroxyde d'aluminium soit officiellement reconnue. Une interdiction occasionnerait des millions d'euros de pertes pour les grandes firmes pharmaceutiques obligées de trouver un nouvel d'adjuvant. »
Alors plutôt que de chercher des poils sur les oeufs, parlons des risques, et évaluons les.

Car la vaccination est une approche malgré tout intéressante... dans la plupart des cas !!

Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.