Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme : hémoroide
Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Aujourd'hui, journée sans médecins

Écrit par Webmestre le Thursday 14 February @ 19:21:21 - version imprimable

DocteurLes médecins ne travaillent pas aujourd'hui, pour un fois. La raison ? Travailler sans heure, pour un acte payé moins qu'un plombier, en indispose beaucoup, jusqu'à faire grève lorsque leurs revendications ne sont pas acceptées. Les 20 euros par consultation et 30 euros par déplacement ont été refusés par le gouvernement qui compte clairement jouer sur le pourrissement de la situation en l'attente de l'échéance électorale.

Dans aucun autre pays, si ce n'est dans les dispensaires du tiers monde, il n'est possible de consulter un médecin pour une somme aussi basse que 20 euros. Surtout pour une durée de consultation moyenne aussi longue qu'en France, et encore plus pour un médecin du qualité, formé dans le système français par 9 ans d'études pour les médecins généralistes....


Mais personne ne veut entendre la voix de la raison. Comme le bénéfice de plus 3 milliards de la sécurité sociale (qui après CSG, RDS et autres parties non calculés se montera à plus de 5 milliards !).

Comme le fait que le système prévu pour la maladie serve aussi à payer les pots cassés du système des retraites ou le passage au 35 heures.

Pas étonnant qu'il n'y ait plus d'argent ou que de temps en temps revienne un trou dans la sécu ! Aucune entreprise, aucune personne qui gêrerait son budget avec une telle désinvolture ou sèmerait à tout vent ses bénéfices d'une année sans penser aux ouvrier ou aux années suivantes ne pourrait financièrement survivre.

Désolé pour les médecins, l'indexation du prix de la consultation à celle du plombier n'est pas à l'ordre du jour. Et cette grève ne servira probablement à rien. Il faudrait une grève totale et un engorgement complet du système hospitalier pour faire bouger les ronds de cuirs et autres décideurs. Hélas !, si une grève totale est possible pour les plombiers ou d'autres corps de métier, elle n'est pas éthiquement imagineable pour les médecins (NB: ce n'est pas une critique des plombiers, juste de la jalousie !)

Lorsque dans un pays on considère la santé humaine moins qu'un morceau de tuyauterie, on peut supposer qu'il y a un problème. Surtout si l'inflation a eu une croissance supérieure aux revenus ces dernières années. Lorsque la plupart des membres d'une profession veulent éviter que leurs enfants ne l'embrasse aussi, le problème est encore plus grave. Mais on refuse de chercher des solutions, même aussi simples qu'une augmentation des rétributions pour une tâche pénible et difficile.

Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   



Re: Aujourd'hui, journée sans médecins | (Score: 0)
par: on: Saturday 16 February @ 03:08:35
Pour mémoire, se référer à l'article du même auteur, pour qui la <a

href=http://thera.info/article.php?sid=1073>récidive</a><br> semble être une

pathologie lourde.

Apparemment, il n'a pas bien compris les réponses faites à son premier

article.<br>

Enfin, pour <b>informer</b> les lecteurs ce cette activité que vous semblez

aimer, <a

href="http://www.onisep.fr/national/partenariats/franceinfo/plombier/questions.htm">voici

une url </a> <a href="http://www.actujob.com/candidats/offres.php3?numrec=271"> Votre futur job ?</a> <br>

L'auteur oublie seleument que le <a

href="http://www.social.gouv.fr/htm/actu/couv_univ/cmu/pages/p50.htm"> taux

de mortalité</a>, est sensiblement plus élevé chez les catégories d'ouvriers

que chez les médecins ! Lorsque de telles différences sont constatées par

des chiffres irréfutables, je trouve tout à fait indécent et injuste que

cette même catégorie puisse revendiquer encore plus !

Messieurs, ce pays n'est pas encore un état où l'on laisse se développer les

inégalités, mais plutôt un pays où on a la <a

href="http://www.social.gouv.fr/htm/actu/dp_loiexclu/sommaire.htm">volonté

de les combattres</a>, seulement avec une <a

href="http://fr.news.yahoo.com/020215/202/2hj4m.html">combattante en

moins</a>

<br><br>

Pourquoi une telle différence ? Parceque, pour paraphraser <a

href="http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/"> Bourdieu</a>

"Les riches sont riches, et en plus ils se reproduisent entre eux"<br>

Les médecins veulent une augmentation de salaire ?

Voici une <a

href="http://www.lemonde.fr/dossier/0,5987,3226-2369--,00.html"> solution

qui devrait les intéresser

</a>

En effet, tout le monde sait que si quelqu'un travaille moins, c'est en fait

une hausse de salaire déguisée. Cette solution devrait, à mon sens être

adoptée uniquement pour les infirmières, qui, elles, travaillent

<b>vraiment</b> dans de mauvaises conditions, et favoriser l'emploi dans ce

secteur.

[ Répondre ]

Re: Aujourd'hui, journée sans médecins | (Score: 0)
par: on: Sunday 17 February @ 07:36:19
Après les médecins jaloux des plombiers pour le salaire, voici les plombiers jaloux des médecins pour l'espérance de vie...

[ Répondre ]




                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.