Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme : hémoroide
Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Ebola en Ouganda

Écrit par ToTor le Monday 16 October @ 16:55:23 - version imprimable

DangerTout le monde à entendu parler du terrible virus Ebola, médiatisé par plusieurs films dont le plus célèbre est « Virus ! » avec Dustin Hoffman essayant de limiter l'épidémie dans une petite ville.

Provoquant une fièvre puis des hémorragies multiples, il est mortel dans 50 à 90% des cas avec une moyenne de 79%.

« C'est comme voir quelqu'un se dissoudre », avec du sang qui lui sort de tous les orifices, nez, yeux, bouche, oreilles...

Il n'existe aucun vaccin ou traitement, et l'incubation peut durer jusqu'à une vingtaine de jours, soit le temps de propager l'épidémie dans plusieurs pays.

Problème : l'épidémie est de retour !. Déjà 43 morts en Ouganda, dont 3 infirmières.

(suite de l'article en cliquant sur « Lire la suite »)

Heureusement, aucun bioterroriste ne s'en est servi encore de ce virus qui sévit toujours en Afrique : après le Soudan, le Zaïre et le Gabon, le nord de l'Ouganda est actuellement atteint.

Jusqu'alors le cycle biologique du virus Ebola est resté énigmatique. Des travaux récents menés par une équipe du CNRS de Rennes en collaboration avec l'Institut Pasteur de Bangui, ont permis de retrouver des séquences du virus dans différents organes de 242 petits mammifères.

L'aggravation de la situation socio-économique en Afrique a fait du fusil un nouveau moyen de revenus. Les chasseurs viennent vendre leurs produits sur les marchés sans aucun contrôle et risquent ainsi de contaminer les populations qui achètent volontiers des viandes de brousse nettement moins chères que le boeuf d'élevage. Récemment, il a été démontré que l'on retrouvait le virus du SIDA ou le virus Ebola dans un certain nombre de carcasses de chimpanzés et donc certainement d'autres peitts mammifères.

Il reste encore de nombreuses questions sans réponses, notamment l'origine, et les réservoirs naturels - les lecteurs voulant d'avantage d'informations pourront aller voir le site du CDC à Atlanta, l'Institut de Virologie Moléculaire ou les meilleurs sites sur le sujet


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.