Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme : hémoroide
Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Heure d'hiver, heure d'été

Écrit par ToTor le Sunday 29 October @ 14:21:29 - version imprimable

SomnambuleQuelles sont les conséquences sur la santé de l'alternance heure d'hiver/heure d'été ?

La chronobiologie est une discipline jeune dans la médecine, et les mécanismes la gouvernant commencent à peine à être compris.

Voici donc un article involontairement comique du Quotidien du Médecin parlant du changement d'heure.

Citons par exemple : « il s'agit là d'« une violence faite à la nature ». La sécrétion de la mélatonine serait « contrariée ». L'hormone du sommeil étant « bloquée » par le ralentissement artificiel de l'obscurité, soit une heure pendant l'hiver, on observe « un retard évident » de l'endormissement » (...) « L'allongement inconsidéré et artificiel du jour avec les veillées tardives, le lever forcément précoce puisque nécessité par les horaires du travail, le décalage constant qui existe entre l'heure légale imposée et notre horloge biologique interne, qui elle ne reconnaît que l'alternance jour/nuit et des saisons, constituent un facteur de déséquilibre somatique et psychologique qui souvent n'est perçu qu'à la longue, ou qui est dissimulé sous une pathologie d'apparence banale, non rapportée à sa véritable cause »

Il y aurait aussi une progression des accidents de la route à cause du changement d'heure, bien qu'aucun lien formel de puisse être établi.

Le pire est encore la conclusion : « Nous ne sommes pas maîtres de commander l'organisme : nous n'avons pas la clé de la régulation de notre horloge biologique interne qui commande et régule nos sécrétions endocrines. Bien sûr, l'organisme fait comme toujours un effort d'adaptation mais souvent au prix d'une pathologie dite mineure, mais individuellement pénible et socialement onéreuse »

Solution : pour commander l'organisme, utilisons la clef de l'horloge biologique interne qui commande et régule nos sécrétions endocrines... la mélatonine !

C'est une sorte d'hormone produite par une très petite partie du cerveau, la glande pinéale, à un moment particulier de la nuit.

Elle sert à synchroniser l'horloge interne du corps, par exemple sur le rythme de veille/sommeil adaptée à la durée des jours, d'où son usage fréquent comme inducteur du sommeil ou pour lutter contre le décalage horaire.

Ses propriétées de « commande de l'horloge interne », prouvées chez l'homme normal et l'aveugle ne se limitent donc pas à l'induction du sommeil comme un banal somnifère : elle le synchronise avec un effet durable.

Par exemple, selon cet article paru dans le NEMJ, 10mg de mélatonine avant le coucher permet de recaler le rythme circadien des aveugles, ce qui leur a permis de faciliter l'endormissement, resynchroniser l'appétit, les sécrétions hormonales, la température du corps (subissant d'infimes variations le long de la journée)...

Aux États-Unis, c'est un complément alimentaire totalement légal, autorisée car aucun effet adverse n'a pu être démontrée par son administration même à dose élevée.

En France, c'est une substance interdite car ce n'est pas un médicament : en effet, elle n'est pas protégeable par un brevet, pas chère, sans d'effet secondaires démontrés, faisant dormir sans accoutumance et de manière naturelle ... de quoi motiver le lobby pharmaceutique pour maintenir son interdiction !

Vu la consommation moyenne de psychotropes en France, il y a de quoi à ruiner le marché des « pillules pour dormir », qui ont quelques inconvénients (somnolence la journée, accoutumance, ...)

Si la mélatonine n'est toujours pas vendue en Europe et au Québec, les voyageurs passant par les États-Unis peuvent ramener comme souvenir dans leurs valises du Melatonex de chez Chattem (mélatonine haut dosage 10 mg + vitamine B6) ou de la Melatonin 3 de chez GNC (mélatonine bas dosage 3 mg + vitamine B6), deux produits conseillés pour leur qualité contrôlée et en vente dans toutes les pharmacies ou dans les boutiques de santé comme GNC.

Les plus courageux utiliseront le web pour commander, sur une des nombreuses pharmacies en ligne


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.