Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme : hémoroide
Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Le français en danger dans les hôpitaux

Écrit par ToTor le Thursday 16 November @ 21:27:14 - version imprimable

GuerreEn Ontario, l'hôpital Montfort, le seul hôpital francophone de la province, est menacé de fermeture. C'est sûr, un seul hôpital francophone c'est encore trop.

Pendant ce temps, au Québec, près d'un patient sur 5 a été en contact avec des employés qui ne connaissaient pas suffisamment le français pour offrir des services dans cette langue, 1 patient sur 10 a du demander à être servis en français et 1% n'a rien obtenu.

Le français est censé être la langue d'expression, défendue par l'Office de la Langue Française dont les budgets et les effectifs sont réduits d'année en année.

Il ne fait pas bon être un francophone malade, même au Québec. Après Montfort, la fermeture du dernier hôpital francophone du Québec le siècle prochain ?


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   



Re: Le français en danger dans les hôpitaux | (Score: 0)
par: on: Friday 17 November @ 02:07:07
Mettons d'abord les choses au clair. Je connais très bien le système de santé du Québec y ayant oeuvré pendant 20 ans dans diverses fonctions de gestion. Je suis de plus un indépendantiste absolument convaincu. Cette histoire est difficile à avaler. Le sondage de l'OLF n'a aucne valeur scientifique. Un sondage portant sur plusieurs mois et ne portant que sur quelques centaines de personnes ne peut être crédible. De telles situations sont toutefois et jusqu'à un certain point possibles.



Ce ne l'est, à toutes fins utiles et encore, qu'à Montréal seulement. Il y a à peine 20\% des lits montréalais qui se trouvent dans des établissements dits anglophones et ces établissements sont dotés largement d'employés biligues. Le français n'est pas en péril dans les établissements de santé et ce message est alarmiste. Il est très rare que les francophones aient à subir de telles incartades à leurs droits. À mon avis, la situation est fort probablement beaucoup plus problématique pour les anglophones...



Pour ce qui est de Montfort, c'est un affront à tous les francophones du Canada. Il est inconcevable qu'un province anglophone comme l'Ontario n'ait aucune considération pour les francophones qui y vivent. Le message de rejet est clair. Pire, on vient de réorganiser la ville d'Ottawa (Ontario), capitale du Canada... et l'Ontario a refusé d'en faire une ville bilingue!!!!! Encore là le message est clair.

[ Répondre ]

Re: Le français en danger dans les hôpitaux | (Score: 0)
par: on: Friday 17 November @ 02:52:48
Certes le sondage n'a pas de valeur scientifique mais montre bien que le problème existe.



Sinon, pourquoi certaines personnes auraient déclaré ne pas avoir reçu de soins en français ?



Enfin, pour les problèmes des francophones en Ontario, c'est vrai que la situation est purement scandaleuse. Ottawa avale les villes alentours pour certaines très fortement francophones et les transforme comme par magie en unilingues anglophones...



C'est ça l'an 2000 ?

[ Répondre ]

Re: Le français en danger dans les hôpitaux | (Score: 0)
par: on: Friday 17 November @ 04:01:36
C'est un problème que je qualifierais de microscopique. C'est un fait qu'un nombre très limité de francophones du Québec aient pu éprouver un tel problème. J'ai oeuvré en milieu hospitalier anglophone et cela ne correspond pas à la réalité quotidienne de ces établissement. Ce n'est pas, objectivement, un problème socialement significatif bien que ce puisse être vu tout autrement sur le plan personnel. Cette nouvelle est tarabiscotée et relève plus de l'information orientée qu'objective. De plus, l'OLF ne gagnera pas en crédibilité en se lançant dans des campagnes de propagande à partir de pseudos sondages. Il n'y a rien d'autre que la rigueur qui doive s'imposer si on espère à la crédibilité.



Normand Choinière

[ Répondre ]




                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.