Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Bégaiement et rééducation : approche nouvelle

Contribué par Anonyme le Monday 04 December @ 17:53:59 - version imprimable

HandicapsBégaiement et rééducation : approche nouvelle

L’immense majorité des écrits sur le bégaiement constate que le phénomène demeure encore méconnu. L’observation repose notamment sur le peu d’éclairage apporté par les résultats des travaux effectués et le taux d’échecs particulièrement élevé des programmes d’intervention dans le secteur.

Les insuffisances des résultats proviennent de celles de la vision théorique de la science sous-jacente ; depuis l’antiquité, l’évolution de la pensée scientifique est constante et cependant, les résultats des recherches sur le bégaiement font l’impasse sur ce changement dans la mesure où ils n’y font guère référence.

Les échecs tiennent aux moyens mis en œuvre dans les interventions concrètes, lesquels renferment un contenu léger, incomplet et peu adapté ; ils sont, la plupart du temps, dépourvus de bases théoriques et dans l’hypothèse contraire, prennent appui sur des fondements conceptuels insuffisamment construits.

C’est suite à l’insatisfaction des résultats des travaux par rapport à un lourd bégaiement dont nous souffrions et qui avait subi plusieurs rééducations sans réels succès que nous en étions arrivé à nous consacrer à la recherche sur le trouble et, plus tard, à sa rééducation avec la réussite de celui qui a exploré le phénomène de l’intérieur.

Nos principaux axes d’études et de recherches avaient été les facteurs, l’essence et le mécanisme du bégaiement ainsi qu’une synthèse des différents procédés d’intervention employés contre ce dernier.

Notre décision était motivée par la volonté, entre autres, de fournir une contribution personnelle originale dans le champ du bégaiement. Ce sont les résultats que nous présentons aux nmédecins souvent démunis face aux patients confrontés au trouble.

Très tôt et progressivement, nous avions eu l’intuition de la nécessité d’investir dans la conception théorique de la rationalité scientifique. Ce travail indispensable accompli en amont avait conditionné la suite des opérations. A cet égard, un autre aspect de nos originalités se trouve dans la manière dont nous avions procédé et qui, à la différence des autres chercheurs et/ou auteurs, fait porter l’accent sur le rôle capital de la méthodologie et de l’épistémologie dans le champ de la réflexion scientifique.

Le néologisme de « psychoénergétique » par lequel nous avions spécifié la théorie du bégaiement et sa méthode rééducative est le plus exact : la quasi-totalité des énoncés de fait sur le trouble mène, au terme d’analyses rigoureuses et complètes, à la caractérisation de psychoénergétique ; de ce point de vue, l’étude des discours scientifiques et des ensembles lexicaux des ouvrages et des articles de vulgarisation conduit à une vision essentiellement psychoénergétique du bégaiement et du moyen d’action sur ce dernier.

Comme nous l’avons suggéré plus haut au passage, le postulat de la théorie et de la rééducation psychoénergétique du bégaiement procède fondamentalement de l’étude des facteurs, de la nature et du mécanisme fonctionnel du phénomène et, secondairement, d’une analyse-synthèse des divers procédés rééducatifs aujourd’hui à disposition. Il est à noter à ce propos qu’une synthèse des procédés contre le bégaiement n’est possible que grâce à une théorie générale du trouble. La conception psychoénergétique revendique le statut de cette théorie. La théorie psychoénergétique se présente comme le cadre théorique général du bégaiement et de sa rééducation ; elle permet de rendre compte des résultats des travaux disponibles sur le phénomène et des aspects plus ou moins intéressants que recèlent les différentes pratiques contre le bégaiement telles que celles que l’on a pu voir à la télévision durant ces dix dernières années.

Les explications qui précèdent conduisent à cette conclusion : de deux possibilités, l’une pour édifier la théorie du bégaiement : soit approfondir les champs conceptuels de la production littéraire sur le sujet, soit procéder par l’étude de la spécificité et des processus fonctionnels du bégaiement.

Nous nous sommes inscrit méthodologiquement et épistémologiquement dans la dernière hypothèse, choix logique qui confère aux résultats de nos travaux un degré de validité non encore atteint.

C’est l’ensemble de toutes les considérations précédentes qui fait de notre site éliminer le bégaiement la référence dans sa catégorie, site à la visite de laquelle nous convions les lecteurs pour plus amples informations*.

* : Nous proposons aux médecins volontaires un test d’évaluation, sur leurs patients qui le désirent, de la méthode psychoénergétique. Les conditions requises des candidats sont les suivantes : 1) Faire un bilan psychoénergétique ; 2) Avoir l’équilibre pondéral ; 3) Etre en bon état de santé général ; 4) Suivre un stage de 6 jours ininterrompus auprès de nous. Nous contacter pour obtenir davantage de précisions


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   



Re: Bégaiement et rééducation : approche nouvelle | (Score: 0)
par: on: Tuesday 05 December @ 14:18:39
Il Il fau fau drait drait qu qu il exc existe u un e té té ra pi pie pou pour l l in in ter ete net au aussi ! : ))) )

[ Répondre ]

Re: Bégaiement et rééducation : approche nouvelle | (Score: 0)
par: on: Saturday 09 December @ 19:14:17
Je suis un ancien bègue ,médecin et je me suis guéri en pratiquant le yoga ;le résultat a été spectaculaire .Cordialement.

[ Répondre ]

Re: Bégaiement et rééducation : approche nouvelle | (Score: 0)
par: on: Tuesday 29 May @ 21:00:39
je suis médecin généraliste dans l'est de la france et j'ai un jeune patient de 16 ans qui est bègue, et qui aimerait bénéficier d'une rééducation .

Il a déjà bénéficié de rééducation rthophonique sans aucun résultat.

Connaissez vous des centres de rééducation capables de le prendre en charge ?

Merci pour la réponse que vous pourrez me donner,

Voici mon adresse:

famille_pisciotta@yahoo.fr

[ Répondre ]




                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.