Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Échapper à la grande muette

Écrit par ToTor le Monday 07 August @ 08:37:59 - version imprimable

AccidentL'Internet est une formidable ressource d'informations en tout genre.

Parmi les petites perles qu'on peut y trouver, tous les bons trucs pour échapper au service national !

Commençons par les lois : « --- Article L.37.
Les jeunes Français résidant effectivement à l'âge de dix-huit ans dans certains pays étrangers dont la liste est fixée par décret en Conseil d'État font l'objet, en raison de l'éloignement, d'une décision différant leur appel tant qu'ils résident dans l'un de ces pays. S'ils n'ont pas cessé, à l'âge de vingt-neuf ans, d'avoir leur résidence habituelle dans ces pays, ils sont dispensés d'office des obligations du service national actif. »

Mais ils ne font pas que se servir des lois, ils demandent aussi souvent notre aide !

« Les médecins préfèrent réformer les personnes nécessitant des soins médicaux coûteux. Si on manque du spécialiste dont vous avez besoin dans l'hôpital militaire, c'est la réforme quasi-automatique. Ceux qui ont besoin d'un soin tres specialisé ont des chances d'être dans ce cas.

Si la chance d'avoir des problèmes de santé grave est important, ils évitent de prendre le risque. Par exemple, une personne myope dont un ascendant direct aurait eu un décollement de la rétine est plus sujet que les autres à ce genre de troubles. Si cela arrivait pendant le serice, les militaires doivent verser une pension à vie. »

Et quel respect du médecin : « Sans les conseils d'un docteur auparavant, il vaut mieux s'abstenir » !

Voir aussi l'excellent Les trucs Pour Échapper, qui comme d'autres sites apprennent comment retarder au plus possible l'incorporation voire y échapper.

« Une solution peut être envisageable afin qu'une modification forcée des textes actuels intervienne : l'insoumission en masse des derniers appelés. Pour y procéder, voici la démarche à suivre :

  • Vous recevrez un appel au service national par la poste sur lequel vous sera indiqué la date de votre incorporation. Ne vous présentez pas au rendez-vous fixé, attendez.
  • Vous recevrez ensuite un deuxième appel rédigé en des formes un peu plus solennelles. Ne vous laissez pas impressionner.
  • Se présenter dans la semaine qui suit cette deuxième lettre à la caserne mortier (sur le boulevard Mortier à Paris 12e arrondissement, Porte des lilas) : ceci vous dispensera d'être emmené menottés si vous vous présentez à votre gendarmerie la plus proche.
Le fait de se rendre, ne fera plus de vous un insoumis.

Si vous optez pour le menottage, dites vous bien que l'humiliation est bien faible comparée à la satisfaction que vous éprouverez quand vous serez reformés !

Une fois là-bas, vous passerez obligatoirement devant un psy, à la différence d'une incorporation normale où vous ne passerez que devant un médecin généraliste débordé n'ayant que faire de vos problèmes et qui ne vous enverra chez le psy que très rarement...

Une personne qui effectuait son service national dans cette caserne m'a assuré que 90% des personnes étaient réformées par le psy qui considérera votre insoumission comme la preuve que de toute façon vous ne rentrez pas dans le moule de l'armée.

N'hésitez pas à lui faire part du préjudice qu'engendrerait votre incorporation et faites lui bien comprendre que de toute façon vous ne vous plierez jamais à cette obligation d'un autre temps. Vous pouvez aussi faire un peu de cinema et prétexté de problèmes psychologiques... »

Pour les jeunes, l'internet est un formidable moyen pour le partage des connaissances :-)


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.