Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Uranium appauvri, santé aussi !

Écrit par ToTor le Friday 05 January @ 02:39:13 - version imprimable

DangerVoici un nouveau proverbe, qui résumera peut être un jour le syndrôme de la guerre des Balkans.

Ce matin dans toute la presse italienne le décès d'un autre vétéran faisait la une - dans la presse francophone, seul Cybersciences avait fait un dossier sur ce problème.

Le problème ? Des maladies comme la leucémie, retrouvées bien plus fréquemment chez les vétérans que dans la population civile.

Nul doute qu'avec la prise de position plus ouverte de l'armée française et la reconnaissance des décès de soldats français, la presse française parlera demain de cela... mais après ? Quid des malades ? Quid des populations civiles aussi dûrement touchées, sinon plus, que « nos » militaires ?

Les beau parleurs diront que l'uranium appauvri n'y est pour rien, que c'est bien peu radioactif - rappelons-nous temps en temps du principe de sécurité, surtout dans le domaine du nucléaire, pour bien comprendre que toute exposition à des rayonnements ionisants est un risque potentiel pour la santé.

D'ailleurs, lorsqu'on dispose d'autant de preuves scientifiques concordantes, on peut légitimement se demander pourquoi ces armes sont toujours utilisées...

Peu chères, excellentes perceuses de blindages et destructrices d'engins blindés, leur seul problème est la « double toxicité », par inhalation de microparticules d'uranium diffusées dans les fumées lorsqu'un char brûle, et par contamination durable de l'environnement.

À ce titre, il est paradoxal que l'on s'intéresse plus à l'état des soldats ayant utilisé ces armes radioactives qu'aux populations civiles - une fois les bombes larguées, l'exposition des soldats s'arrête, et sur place elle ne fait que commencer, pour plusieurs centaines d'années !

Les leçons que l'on aurait pu espérer tirer de la guerre du golfe ont été vite oubliées, et la santé humaine passe toujours en dernier - ne parlons même pas de l'environnement !

Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.