Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Sus aux petits chefs !

Écrit par ToTor le Friday 12 January @ 00:54:22 - version imprimable

BoxeL'édito d'aujourd'hui est un coup de gueule contre tous les petits chefs du monde, se croyant supérieur à tous les autres et pensant disposer à ce titre d'une variante moderne du droit de cuissage.

Qui n'a jamais croisé une fois dans sa vie une de ces personnes, au caractère anal, aimant avant tout dominer les autres dans une relation intellectuellement sado-masochiste ?

Qui ne s'est jamais senti harcelé par un supérieur hiérarchique sans aucune raison valable, si ce n'est la possibilité pour lui de profiter de son pouvoir pour humilier un de ces employés ?

Les conséquences individuelles et sociales sont importantes - la personne ainsi agressée psychologiquement risque d'entrer dans un comportement violent et vouloir se « venger » à son tour sur d'autres personnes, ou de subir le contrecoup de cette pression imposée.

Les projets à rendre hier, les heures supplémentaires à ne pas décompter ou rattraper le lendemain, les cris remplaçant les remerciement car le travail n'est pas assez bien- c'est dans tous les métiers et ça touche tout le monde !

Le problème apparaît vraiement lorsque ce qui est l'exception, la concession faite un jour, devient ensuite la règle.

Les conséquences sont nombreuses et connues : des maladies psychosomatiques à la dépression, voire du suicide à l'aggression armée contre le perpétuateur de cette torture invisible. Elles ne sont jamais bégnignes.

Le petit chef type ? Une personne peu brillante, de petite taille, voulant se sentir respecté et prenant plaisir à manipuler l'autre.

Il croit pouvoir arriver au respect en imposant la peur à son entourage, professionel ... ou même familial !

Les solutions ? Elles sont nombreuses, et en train de lire cet article.

Car c'est tout simplement vous, cher lecteur, qui devez réagir lorsque dans votre entourage vous êtes témoin d'un tel abus de pouvoir par un petit chef sur un employé « faible », que ce soit moralement, financièrement ou physiquement.

Contre ce qui peut tourner au harcèlement moral, des associations existent, et la solidarité est la meilleure des parades.

Car la personne agressée, une autre fois, ce sera peut être vous - si vous n'agissez pour personne dès maintenant en craîgnant les conséquences de telles « prises de positions », ne vous attendez-pas ensuite lorsque vous serez concernés que quelqu'un agisse pour vous.

Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   



Re: Sus aux petits chefs ! | (Score: 0)
par: on: Friday 12 January @ 16:26:52
Mon premier boulot c'était ça, subir les cris et les injures de ma sous-chef.

Après 6 mois j'ai pu m'enfuir à toute jambe.

Le plus pénibles c'est que sur le moment même on ne se doute pas de ce qui arrive, on prend tout sur soi, on a le cerveau qui travaille sans arrêt pour savoir où on a cloché.

Après c'est en parlant qu'on découvre le phénomène : Harcélement moral

[ Répondre ]

Re: Sus aux petits chefs ! | (Score: 0)
par: on: Friday 12 January @ 16:39:10
C'est très juste. La position de chef ne m'a jamais vraiment intéressée. Mais j'ai eu l'occasion de diriger un service de 200 personnes. J'ai pu expérimenter l'efficacité du respect des hommes et des femmes. Avec l'idée suivante. Le chef n'est pas supérieur aux autres, il a plus simplement un rôle de coordination et d'animation. Et ça marche. La difficulté est plutôt venue de quelques uns des petits chefs que j'ai eus sous mon autorité, et de mon grand chef, qui se sont sentis menacés par ce modèle. L'expérience n'a pas duré deux ans. Mais quelle efficacité, et quel souvenir laissé chez ces collègues !

[ Répondre ]

Re: Sus aux petits chefs ! | (Score: 0)
par: on: Friday 12 January @ 21:25:52
D'ou sort l'information selon laquelle les petits chefs chiant

sont physiquement de petite taille ?



Ca me parait bizarre.



Remarque, le dernier petit chef chiant que j'ai eu (j ai changé de boulot vite d ailleurs :) )

etait assez petit...



Mais j ai du mal a croire que c est une correlation fondee...



Hopla.

[ Répondre ]

Re: Sus aux petits chefs ! | (Score: 0)
par: on: Sunday 14 January @ 23:42:32
Non ils ne sont pas tous petits - ce n'est d'ailleurs pas un essai de morphopsycologie ou de physiognomonie (les pseudos sciences voulant dire que l'aspect physique et le comportement sont liés) juste une remarque humoristique.



On a tous en tête ou tous vu un chef tout petit criant plus fort qu'un catcheur professionel - on s'en souvient plus que des grands parlant plus normalement car c'est juste une image frappante :-)


[ Répondre ]

Re: Sus aux petits chefs ! | (Score: 0)
par: on: Monday 15 January @ 15:45:42
salut

Bien cet article.

On a tous rencontrer ces dictateurs de personnels, et je pense que ces personnes sont le miroir de la société actuelle qui fait allégeance à la méritocratie et à la loi du plus fort.

Face à ces personnes, nul ne peut faire des conncessions à l infini.

Bien que les droits fondamentaux de la déclaration des droits de l homme et du citoyen aient 200 ans d âge, il reste malheureusement des personnes qui les ont omis, prétextant peut-être que cela fait vieux dans cette société si dot.com.

Bien qu Internet soit un progrès de la communication, (j aime bien exprimer des idées qui font réagir ) il est toujours aussi difficile de se faire entendre dans les entreprises.

Elles n ont que faire de la personne humaine et ne voient que le profit, leur unique but.

Les droits élémentaires des hommes et des femmes sont bafoués dans l entreprise, à cause d une poignée de personnes ténébreuses, qui sous prétexte d avoir un pouvoir semblent s arroger le droit de rendre esclave leurs serviteurs.

Le droit à revendiquer est bafoué, le droit à militer de façon syndicale est soupçonné, la suspiscion règne entre les personnes, qui craignent tout retard dans l avancement de leur carrière si elles osent tenter de prononcer une idée en désaccord avec le dogme habituellement proné. Il y a peu d encouragement.

Il règne le sentiment d insécurité plus que d injustice, car le baillon mis sur la bouche des employés fait toujours un bel exemple pour les personnes n ayant pas le courage de, tout simplement s exprimer en faveur du plus faible, car il est toujours plus facile d être du côté le plus fort.

La liberté d expression, qui est fondamentale dans une démocratie est elle-même mise en danger.

C est une véritable répression morale qui agit et qui conduit à des désastres familliaux, professionnels ...



Maintenant, généralisons ce qui se produit: toute idée contraire à l économie actuelle (ce Dogme) ne peut faire l objet de critique, sous peine de se voir metttre au ban.



Il faut absolument rappeler que la liberté d expression peut faire des victimes dans un pays prétendûment démocratique au dépend de celui qui veut dénoncer les excès d un système de pouvoir (économique ...).



Il faut rappeler que la liberté d expression est un droit pour tous et que chaque témoin d un harcèlement doit s exprimer devant ce fait. En aucun cas cette liberté ne peut faire l objet de rétorsion (acte de racket...), ou si cela se produit, c est condamné par la loi.


[ Répondre ]

Re: Sus aux petits chefs ! | (Score: 0)
par: on: Tuesday 04 December @ 09:06:39
bonjour,

moi je ne suis plus à me demander quel et le profil type du harceleur!

Je subit ce phénomène social depuis 4 ans maintenant.Grossesse, 35 heures, déléguation syndicale n'ont fait qu'aggraver la situation!

Aujourd'hui je dit stop!

Affaire à suivre.


[ Répondre ]




                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.