Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Responsabilité morale

Écrit par ToTor le Sunday 14 January @ 23:50:28 - version imprimable

Infirmière Quelques personnes se sont étonnées que l'édito de vendredi soit resté affiché tout le weekend, alors que iMedecin paraît normalement 7 jours sur 7.

Est-ce là une preuve de fainéantise ou d'un quelconque désintérêt ?

Pour tous ceux qui croient celà, une petite explication s'impose.

L'article a été jugé particulièrement émouvant et digne de rester à la une pendant 3 jours, pour faire réfléchir à propos du harcèlement moral et des problèmes au travail, en train de devenir un fait de société.

Il n'y a qu'à lire les témoignages des lecteurs pour s'en convaincre !

Cette abomination sociale, explorée dans des films comme « le placard », est en train de progresser, de devenir de plus en plus fréquente.

Elle s'étend progressivement à tous les postes de travail et mériterait à ce titre le titre de maladie professionelle.

Hélas!, ce n'est pas encore le cas - on imagine mal comment la sécurité sociale pourrait indemniser justement les nombreuses victimes de cette torture psychologique tout en éloignant les simulateurs avides de possible dédommagements

Oui, comme disant Gandi, l'homme a plus besoin du travail que du salaire, mais non, il ne doit pas sacrifier pour autant son unique vie à son travail - surtout si celui-ci doit devenir un lieu de vexations, supplications et autres malmenages psycologiques.

Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.