Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Diffusion vidéo en temps réel sur internet

Écrit par ToTor le Saturday 24 March @ 03:12:08 - version imprimable

MédiasMedisite était certainement le stand le plus intéressant du MEDEC.

L'annonce de l'alliance avec le groupe d'Impact Internat est importante, pour l'avenir qu'elle offre à cette jeune pousse ("startup") : pour aussi étoffé que soit son contenu et son site, elle ne semblait pas à la hauteur de rivaliser avec les géants comme Atmedica ou 33docpro.



Ancrés dans le mode de l'actualité, de l'édition et soutenus par des multinationales comme Vivendi dans le cas d'Atmedica, ils comblent dernièrement leur précocité par des efforts importants aussi bien en communication auprès des lecteurs de leurs magasines papiers qu'en contenu et facilité de lecture de leurs sites internet.

Le charmant acceuil qui nous a été réservé par les membres de médisite, malgré le ton critique de certains de nos articles précédents, nous a certes surpris. Peut-être ne les avaient-t-ils pas lus, notamment le match Atmedica/Medisite ?

Mais la révélation de leur avance technologique, sur lequelle nous aurons certainement l'occasion de revenir dans un photo reportage, en a fait pour nous la grande vedette d'une exposition moyennement réussie.

Demandez par exemple à ceux qui étaient invités au repas d'arrondissement de la célèbre compagnie médicale d'assurance automobiles s'ils sont pu trouver la salle où ils devaient se rendre, ou si l'acceuil a pu les aider.

Mais rendons-nous plutôt sur le stand de Medisite, où était montrée la solution vidéo dite de "streaming" de Medisite-tv.

Cette technique consiste en une acquisition vidéo, suivie d'une diffusion sur internet au format compressé, le tout en direct.

Celà nécessite une forte puissance de calcul, tant pour réaliser l'acquisition à haut débit, que pour en assurer les opérations intermédiaires comme la compression en un format adapté à la diffusion sur internet, dans ce cas du Realvideo.

Le système d'exploitation de la plateforme de compression est bien entendu adapté à la tâche demandée - un seul choix possible donc : linux !

En effet une telle configuration ne pouvait souffrir de choix logiciels amenant des problèmes, que ce soit de stabilité, d'inadéquation au temps réel, ou dûs aux sources fermées, c'est à dire empêchant une évolution logicielle.

La plupart du système a été développé en interne par un jeune ingénieur que nous avons eu l'occasion de rencontrer et dont l'entrevue a permi la réalisation de ce reportage - aussi bien pour nous donner des détails techniques que nous faire visiter très sympathiquement les coulisses.

Justement, alons voir ce qui se passe derrière ce si joli stand : un plateau technique, présenté dans les photos suivantes, sert au montage des sources filmées par les caméras mais surtout pour la conversion en format diffusable sur internet après quelques modifications de l'image et du son.

Car la grande force de ce système est justement de diffuser en temps réel le flux vidéo issu du plateau télévisé - les caméras ne sont utilisées que pour des reportages supplémentaires réalisés par des unités mobiles

Les techniciens de Medisite-tv nous ont ainsi appris qu'ils fesaient de la diffusion vidéo sur internet d'évênement médicaux pour lesquels Medisite est partenaire.

C'est un bon moyen de rentabiliser et de démontrer la supériorité du plateau technique en dehors de Medisite-tv dont les contenus doivent encore évoluer s'ils veulent attirer un public non sur le phénomène technologique, par un effet de mode éphémère, mais sur le contenu vidéo filmé. Seul ce dernier sera à même d'assurer un "audimat" fidèle au site.

Si le contenu des émissions se rapproche trop d'un "Santé magasine", et que tout contenu scientifique ou intéressant est interdit au grand public, il est difficile d'imaginer command la vidéo sur internet souffrant de tares inhérentes à la bande passante pourra s'imposer.

La presse grand public et les émissions d'ultra-vulgarisation ("Le soleil c'est pas bon pour la peau...") occupent déjà un énorme marché qui leur sera dur à conquérir, alors que le créneau de l'émission scientifique pour un public avide de faits compliqués mais suffisamment expliqués pourrait être une niche porteause.

Des "Rendez-vous de la cinquième" ou des émissions comme l'excellent "E=M6" consacré à la sexualité sont assez rare vu que le public restreint auxquels elles s'adressent n'entre pas souvent dans les considérations stratégiques des grandes chaines hertziennes.

À l'inverse, ce public restreint d'intéressés est très fortement présent sur internet, où les moyens de diffusions sont parfaitement adaptés à le satisfaire - coûts réduits de diffusion pour une cible réduite.

L'avenir de Medisite-tv ? Le futur nous le dira. Souhaitons leur une grande réussite, et un contenu à la hauteur du formidable plateau technique !


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.