Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Le monde merveilleux des biotechnologies

Écrit par ToTor le Saturday 31 March @ 00:31:35 - version imprimable

CanadaVoici une histoire un peu différente d'un compte de fée : dans la Saskatchewan, un fermier plantait tranquillement ses récoltes.

Ses voisins plantaient eux des récoltes modifiées génétiquement (OGM) achetées à Monsanto ou d'autres.

Tout le monde vivait en paix et en harmonie dans une ambiance de petite maison dans la prairie.

Mais tout d'un coup le vent souffla et amena les OGM dans le champ du fermier. Et Monsanto qui les avait vendu à ses voisons vint donc faire un procès au fermier pour violation de licence....

Et la multinationale de l'OGM gagna le procès... L'agriculteur a perdu dans cette histoire l'argent que lui et sa femme avaient économisé pour leur retraite.


Il n'est pas du tout content et va faire un contre procès, estimant que sa récolte a été contaminée et que c'est plutôt à Monsanto de l'indemniser.

Faire pousser des récoltes génétiquement modifiées dans ses champs voyez-vous, c'est comme regarder une chaîne cryptée sans décodeur, ou pirater des logiciels... et ça même quand on est victime de cette pollution biologique.

Et oui, il n'avait qu'à se rendre compte que ses récoltes avaient été contaminées ! Comment ça, il n'a pas de connaissances scientifiques et n'est pas biologiste spécialisé ?

Il n'avait qu'à. Les mauvais esprits diront par exemple qu'une excellente méthode pour vérifier la présence du gène de résistance aux desherbants glycophosphatés est de a) répendre du RoundUp sur toute la récole, et b) de détruire les plants survivants, pourteurs illégalements de ce gène piraté.

Seul problème c), il est vrai très secondaire et mineur : le paysan n'a plus de récolte. Mais là si vous allez chercher les petits détails qu'allons nous devenir !

La morale de cette histoire ? Le Prince Charles ne viendra pas visiter les fermes.

Ça n'a rien à voir ? Ça a tout à voir : la Saskatchewan va avoir assez de mauvaise presse avec ses histoire d'agriculteurs piratant à leur insu des OGM sans y rajouter en plus la responsabilité de la réintroduction de la fièvre aphteuse, y ayant déjà frappé en 1952 !

Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   



Re: Le monde merveilleux des biotechnologies | (Score: 0)
par: on: Thursday 05 April @ 07:03:36
genetique pour guerir certaines pathologie, oui! pour le reste NON!

[ Répondre ]

Re: Le monde merveilleux des biotechnologies | (Score: 0)
par: on: Thursday 05 April @ 07:29:11


FAUT-IL CLASSER LES POLLENS DE PLANTES TRANSGENIQUES PARMI LES SUBSTANCES ECO-TOXIQUES, ET NOTAMMENT PARMI LES POLLUANTS ATMOSPHERIQUE ?… EN PARTICULIER DANS LE CADRE DE L'ELABORATION DES PRQA (PLANS REGIONAUX DE LA QUALITE DE L'AIR) ET DES SSC (SCHEMAS DE SERVICES COLLECTIFS)...



La diffusion dans l'environnement de pollens issus de plantes génétiquement modifiées (OGM) peut être considérée comme contribuant potentiellement ou réellement à une dégradation fonctionnelle des écosystèmes et/ou comme pollution directe (ex ; en cas d'allergie nouvelle due à la présence de molécules normalement non présente dans le pollen naturel de l'espèce ; ou substances toxique et/ou allergène émises par une plante)



Rappel ; Les agents biologiques sont bien inclus dans le champs de la définition AFNOR de la Pollution

Pour l'AFNOR ; il y a pollution lorsqu'il y a introduction directe ou indirecte d'un altéragène physique, chimique ou biologique provoquant une gêne ou une nuisance dans un milieu déterminé.

L'obligation de confinement qui résulte des textes européens et nationaux concernant les OGM (prescription prévue pour les expérimentations et/ou installations relatives à l'exploitation des OGM autorisées relève de procédures très proche de celles concernant les installations classées)



Le pollen est pour les plantes une sorte d'équivalent du spermatozoïde chez les espèces animales. Il contient une partie du patrimoine génétique de l'espèce et permet la reproduction sexuée, gage et condition d'adaptation et d'évolution des espèces et des écosystèmes face aux évolutions de l'environnement.



Sauf cas exceptionnel de manipulation ne portant que sur les chloroplastes (5), d'un point de vue physico-chimique, et éventuellement fonctionnel, le pollen d'une plante transgénique diffère - par définition - du pollen de la même plante non manipulée, même si les transgènes restent muets durant la vie du pollen.

Les différences entre pollen normal et pollen transgénique semble pouvoir être plus importante que ne le pensaient les experts du génie génétique. Par exemple, la toxicité du pollen du maïs Bt vient d'être mise en évidence* en laboratoire pour les Monarques (papillons migrateurs) américains. Il peut donc arriver qu'un gène s'exprime dans (ou via) le pollen OGM avec des conséquences néfastes pour l'environnement ou pour la santé.



* Le maïs transgénique N4640-Bt (OGM) a été rendu plus résistant aux insectes par insertion du gène d'une bactérie [Bacillus thuringiensis (Bt)], responsable de la production d'une molécule insecticide. Dans les laboratoires de l'Université de Cornwell (New-York), les chenilles du Monarque élevées sur des feuilles enduites de pollen OGM se nourrissaient moins, avaient un développement plus lent et souffraient d'une plus forte mortalité que les chenilles élevées sur des feuilles enduites de pollen de maïs non-modifié ou de feuilles sans pollen. Les inventeurs de ce maïs pensaient que la molécule insecticide serait produite uniquement dans les feuilles et les racines, et non dans le grain ou le pollen. Le fait qu'un pollen devienne insecticide ou inhibe le développement ou l'activité des insectes est grave, car les insectes sont d'importants vecteurs de pollinisation, remplissent d'irremplaçables et multiples fonctions dans les écosystèmes, et de nombreuses espèces se nourrissent essentiellement de pollen et/ou nectar.



Geenpeace, dans un communiqué du le 15 juin 1999, attire l'attention sur le fait que ce même maïs génétiquement modifié pourrait également être néfaste à plus de 100 espèces de papillons européens, dont le Paon, la Machaon et le Vulcain. L'association de protection de l'environnement, avec l'aide d'un entomologiste de l'Université d'Exeter, a compilé une liste d'espèces de papillons susceptibles d'être exposés aux effets toxiques des maïs Bt génétiquement modifiés.

(cette liste, une évaluation concernant les papillons au Royaume-Uni et le tex
Lire le reste de ce commentaire...

[ Répondre ]

Re: Le monde merveilleux des biotechnologies | (Score: 0)
par: on: Thursday 05 April @ 07:30:50
Le pollen de plantes OGM relève bien des catégories juridiques des déchets dangereux , et de polluant de l'air , tant pour la législation française qu'européenne. la lecture des textes européens ( directives 75/442/CEE et 91/692/CEE) et de

la JSP (jurisprudence) européenne ( aff Zanetti CJCE28mars 1990 C206 etC207/88 ) permettent d'intégrer les pollens OGM dans la classification des déchets

Le propriétaire des plantes (l'inventeur ? le propriétaire du brevet ? le semencier ?) qui n'aurait pas prévu que les transgènes pourraient par cette voie se répandre dans l'environnement en y produisant des effets nocifs pour la faune, la flore, les écosystèmes et/ou la santé pourrait être tenu pour responsable des conséquences sur la santé, (et bientôt sur l'environnement)

Certains effets nocifs non souhaitables et non souhaités semblent apparaître (cf. étude aux USA sur les monarques) Les pollens OGM devraient donc être pris en compte par

- les PRQA (Plans régionaux pour la qualité de l'air),

- les PREDIS (plans régionaux d'élimination des déchets spéciaux),

- les SSC Espaces naturels et ruraux (SSC = schémas de service collectifs cf. Loi d'orientation et d'aménagement durable du territoire)





Les virus ou spores GM perdus dans la nature provenant de microbes génétiquement modifiés, les déchets contenant des OGM ou des toxines produites par eux pourraient également logiquement relever de la réglementation sur les déchets dangereux, [.. et donc de l'application du principe Pollueur/Payeur, et donc de l'application de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) ?]

Mais en l'absence de jurisprudence et de règles pénales, les obligations des fabriquants, semenciers et utilisateurs restent floues ou sont pas ou mal comprises. Un nouveau champ de travail s'ouvre semble-t-il aux citoyens, juristes, associations de consommateurs, et de protection de l'environnement.



= =



Le 22 juin dernier, Frédéric PRAT (1) évoquait la convention du conseil de l'Europe sur la protection de l'environnement par le droit pénal en cours de ratification (ouverte à la signature le 4 novembre 98 et ratifiée au 16 novembre 98 par 7 Etats-membres dont la France). Cette convention stipule que les Etats devront qualifier d'infractions pénales les atteintes graves à l'environnement (émissions de substance ou radiations ionisantes, émission de déchets dangereux, matières radioactives...).

F. PRAT soulevait la question de la nature des OGM au regard de la définition juridique des atteintes graves à l'environnement, et notamment vis à vis de la notion juridique de déchets dangereux . Cette question avait déjà été soulevée dans quelques régions lors de la préparation des PRQA à propos des pollens, aussi avons nous souhaité approfondir cette question.



Les OGM perdus dans la nature et les pollens d'OGM relèvent-ils de la législation sur les déchets ?

Oui. La loi du 15 juillet 1975 modifiée par la loi du 13 juillet 92 donne du déchet une définition juridique précise est considéré comme déchet tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement, tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon. Le législateur a jugé nécessaire de préciser que la notion d'abandon recouvrait aussi la cession à titre onéreux (Art 3.3) Est réputé abandon tout acte tendant, sous le couvert d'une donation à titre gratuit ou onéreux, à soustraire son auteur aux prescriptions de la présente loi et des règlements pris pour son application. La jurisprudence a ainsi été amenée à souligner que doivent bien être regardés comme des déchets des matières usées ou inutilisées, tant qu'elles n'ont pas fait l'objet d'un traitement en vue de leur régénération ou de leur recyclage, qu'elles soient d'origine vivante ou minérale, matière première ou matière transformée..



Les pollens OGM doivent-ils ou
Lire le reste de ce commentaire...

[ Répondre ]

Les biotechnologies menacent-elles l''espèce humai | (Score: 0)
par: on: Thursday 15 May @ 21:31:25
Les biotechnologies menacent-elles l'espèce humaine ?

Sortir en douce de l'espèce humaine..., par Louise Vandelac, sociologue, UQAM

En quelques décennies, on a isolé, modifié et breveté des gènes, on a transgressé des frontières établies depuis des millions d'années entre les espèces et les règnes, on a transformé le vivant en viviers industriels et en chaînes de production transgéniques et clonées : autant de promesses de procédés miracles et de nouveaux élixirs. On a également, largement à l'insu des populations, modifié génétiquement certaines grandes cultures, canola, soya et maïs, altérant ainsi les deux tiers des aliments industriels. Toujours avec les meilleures intentions du monde, le cheval de Troie des technologies de reproduction a également commencé à transformer l'engendrement d'un enfant, fruit de la rencontre de deux êtres, au coeur de la différence des sexes, des sexualités et des générations, en production sérielle de vivant.
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=265

Le projet de loi sur la procréation assistée, une porte ouverte aux abus ?, par Abby Lippman, généticienne, Université McGill

Analyse par la généticienne Abby Lippman de la portée pour les femmes du projet de loi sur la procréation assistée dont le gouvernement du Canada n'en finit plus de retarder l'adoption, laissant ainsi un vide juridique dangereux.
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=187

Y a-t-il un bon clonage et un mauvais clonage ? , par Abby Lippman, généticienne, Université McGill

La généticienne Abby Lippman, spécialiste des biotechnologies, dégonfle le mythe du bon clonage "thérapeutique" par rapport au mauvais clonage reproductif et démontre l'urgence de légiférer pour interdire toutes les formes de clonage.
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=281

Good clone, bad clone ? par Abby Lippman, généticienne, Université McGill

The genetician Abby Lippman deflate the myth of a good "therapeutic" cloning in front of a bad reproductive cloning showing the immergency of a legislation to prohibit all kinds of cloning.
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=283

Louise Vandelac - Le biopouvoir, par Élaine Audet

Participation et démission de la Commission Baird sur les nouvelles technologies de reproduction (NTR), dénonciation de l'emprise du biopouvoir, des rêves eugénistes et de la marchandisation de la vie. Parution de L'Éthique de la parole donnée où elle développe le thème du lien et de la limite. En 2000, réalisation avec Karl Parent de la vidéo Clonage ou l'art de se faire doubler.
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=203

L'enjeu du biopouvoir, c'est le contrôle du monde, par Élaine Audet

Au moment où la secte raélienne et Clonaid annoncent la naissance du premier clone humain, une réflexion d'Élaine Audet sur les conséquences et les enjeux de telles expériences, particulièrement pour les femmes.
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=261

Louise Vandelac - Pour une écologie politique du vivant, par Élaine Audet

Les écrits de Louise Vandelac sur les aliments transgéniques, la politique de l'eau, le rôle des médias, "le mode de production biologique", la démocratisation des savoirs et des décisions.
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=206

Glossaire de la biotechnologie
http://sisyphe.levillage.org/article.php3?id_article=275


Raccourci pour tous ces articles :

Les biotechnologies sur Sisyphe
http://sisyphe.levillage.org/rubrique.php3?id_rubrique=16



[ Répondre ]




                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.