Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Nous sommes tous concernés.

Écrit par Tattort le Friday 06 April @ 05:25:20 - version imprimable

Équillibre

Maintenant que le bout du monde est à peine à quelques heures d'avion, la santé dans les régions les plus éloignées, et en particulier les pays pauvres, nous concerne tous.

Il ne s'agit plus simplement de laisser mourir des gens à la télé mais d'éviter que la contamination se répande.

Ce que les pays les plus riches ne veulent pas dépenser pour aider les plus démunis à bénéficier de soins appropriés pourrait se retourner contre eux.

Étant exclu de fermer les frontières, seul le traitement à la racine peut être efficace.

Il s'agit de fournir aux pays qui en ont le plus besoin des moyens de lutte efficace contre les épidémies sinon demain avec la modification du climat qui permet à certaines pathologies de se développer, il se pourrait bien que ce qui semblait un problème lointain sonne à la porte de chez nous demain matin.



Messieurs les membres du G8 la mondialisation c'est aussi une politique de santé mondiale.

Enfin sur le plan simplement humain, ne devrait on pas depuis longtemps avoir réglé ce problème ?

Sources :

CNN Food & Health -Jeffrey Khan explains why the phrase 'not in my back yard' won't fly when it comes to public health


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.