Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

Joyeuses pâques - pleines de compassion !

Écrit par ToTor le Saturday 14 April @ 21:19:44 - version imprimable

PâquesToute l'équipe vous souhaite d'excellentes fêtes pascales !

Mais alors que certains cherchent des oeufs en chocolat, d'autres souffrent.

Il y a eu par exemple un excellent reportage hier soir sur TQS à propos de la situation des enfants en Palestine, 5 minutes entre la défaite des Expos de Montréal contres les Marlins de Floride et la « bataille de l'Ontario » où les Maple Leaf de Toronto se sont encore imposés contre les Sénateurs d'Ottawa...


Les premières victimes de ces conflits territoriaux et religieux sont en effet les enfants, utilisés d'un côté comme de l'autre pour faire la guerre puis élevés en martyrs lorsqu'ils en sont victimes, pour justifier ainsi un recours encore plus grand à la violence !

Il était notamment question de 2 enfants dont une partie du cerveau avait été littéralement emportée par les balles il y a quelques mois - les tireurs visent la tête pour ne pas « gacher » de balles !

Ils étaient allongés dans un lit, la bouche ouverte, sans rien pouvoir dire ou faire sinon quelque gestes dénués de sens. L'un était agnosognosique, l'autre ne reconaissait pas ses parents. Plusieurs opérations n'ont rien changées à leur état.

En cette période de célébrations, gardons donc des pensées pour ceux qui souffrent, et sans s'interdire de faire la fête, pensons à eux !

Pour faire un néologisme, « compassionnons » avec eux !

Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   


Pas encore de commentaires! Soyez le premier!



                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.