Bienvenue sur thérapeutique et informations ! Revue de presse
Presse
Forums de discussions
Forums
Bavardage en direct
Bavarder
Rechercher une information
Rechercher
Publié à Chapel Hill, NC
« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
Partenaire technique iBiblio
      

Bienvenue !

Présentation du site
Engagement éthique
Conditions d'utilisation
Pour nous contacter
Améliorer votre site
Recommander le site
Inscription gratuite
Proposer un article
Version allégée
pour palm/pocketpc

Archives depuis 1999

La tribune

Anonyme :
Anonyme : hemoroides
Anonyme : cholangite
Anonyme : PANARI
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : hemoroides
Anonyme : sistite
Anonyme : hemoroides
Anonyme : bisoprolol
Anonyme : PANARI
Anonyme : HEMOROIDES
Anonyme : hemoroides


Entrez votre message,
pas de questions médicales ni de recherches internet



      

L'euthanasie en question.

Écrit par Tattort le Thursday 19 April @ 23:52:27 - version imprimable

3e âge

Il se pourrait que dans le cas de la légalisation de l'euthanasie, le rôle du médecin soit remis en question.

Pour les patients cela voudrait dire que le médecin pourrait leur apporter de l'aide même dans le cas ultime.

La pathologie bien souvent fait évoluer les désirs du patient, le médecin pourrait avoir un rôle tout au long du processus.

Le fait pour le médecin de partager la décision avec un autre collègue éviterait chez le médecin d'être seul à prendre la décision.

Il sera intéressant de suivre l'évolution des mentalités au Pays-Bas et d'en tirer les enseignements.

Source :

CNN Food & Health - Why is the issue of euthanasia so difficult to deal with?


Commentaires - Poster commentaire


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.
Seuil:Afficher   



Re: L euthanasie en question. | (Score: 0)
par: on: Saturday 21 April @ 12:40:00
J ai suivi avec attention l émission De quoi je me mele sur Arte consacré à l euthanasie et intitulé A la vie, à la mort.

Il s avere que le nombre d euthanasie serai de 2000 chaque année en france.Un médecin va meme jusqu à affirmer que certains produits servent à précipiter les choses.
Concrètement, le médecin prescrit des médicaments (surdoses de somnifère) qui permettent l arrêt des fonctions vitales du patient.
Puis, la personne complice reçoit le mode d emploi. En accord avec le patient, le médicament est administré.

Lorsque le patient est mort, un médecin de garde, averti de la situation vient constater le décès, sans poser de questions.


En Suisse, le droit d une personne à être aidé pour son suicide est reconnu et se pratique en toute légalité.
L association Exit permet en effet d aider la personne à atteindre son but...

Il faut néanmoins que l état de santé de la personne soit avéré comme l amenant vers une mort certaine.

La solution retenue pour ce genre de situation est une dose létale.


C est un cas d aide au suicide, où le patient accomplit lui-même l acte mortel,
guidé par un tiers qui lui a auparavant fourni les renseignements
et/ou les moyens nécessaires pour se donner la mort.


D autres pays tels que les pays-bas et le Danemark ouvrent la porte d une législation permettant son emploi.

Autres cas possibles:
  • l euthanasie active, c est-à-dire l administration délibérée de
    substances léthales dans l intention de provoquer la mort, à la
    demande du malade qui désire mourir, ou sans son consentement,
    sur décision d un proche ou du corps médical ;


  • l euthanasie indirecte, c est à dire l administration d antalgiques dont la conséquence seconde et non recherchée est la mort ;


  • l euthanasie passive, c est à dire le refus ou l arrêt d un traitement
    nécessaire au maintien de la vie.

[ Répondre ]

Re: L'euthanasie en question. | (Score: 0)
par: on: Friday 07 December @ 14:40:53
je suis convincu du bien de l'euthanasie ainsi que de celui de l'antrax que je n'ai malheureusement pu testé que sur ma belle mère ( vu la rareté de ce produit cependant l'euthanasie

est une bonne chose pour ce qui souffrent bruyament en effet j'habite à proximité d'un hospice et leurs hurlements m'importunent fortement. Malgres des centaines de lettres remplies d'entrax que je leur ai envoyé ce bbruit n'a cessé voir même sest empiré.Je sis donc pour la légalisation de l'euthanasie et j'espère que les arguments que je viens de vous soumettre vous aurons fait réfléchir ou du moins beeeaucoup rire etc'est avec le sourire que je me retire


[ Répondre ]




                
Copyright © thera.info

Ce site internet met des information à votre disposition seulement et uniquement dans un but pédagogique. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.